HALL SWEET HALL

RÉSIDENCE D'ARTISTE (en cours)

LE PROJET

En partenariat avec le cinéma François Truffaut, l’amicale de locataires « Unis pour Saint-Eloi », L’Institut des Hautes Etudes pour l’Action dans le Logement, la socitéé de production 21ème production, l’Immobilière 3F, le Conseil Départemental, la Ville de Chilly-Mazarin.

LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS

ven. 7 octobre de 18h à 21h

Deux ateliers d’écriture de scénario auront lieu en octobre, sur inscrption.RDV au Point Information Jeunesse : Place du 8 mai 1945, Chilly-Mazarin

Inscriptions auprès du service culturel de la Ville : 01 69 10 37 77 / culture@ville-chilly-mazarin.fr

Ouvert à tous • GRATUIT

ven. 14 octobre de 18h à 21h

Deux ateliers d’écriture de scénario auront lieu en octobre, sur inscrption.RDV au Point Information Jeunesse : Place du 8 mai 1945, Chilly-Mazarin

Inscriptions auprès du service culturel de la Ville : 01 69 10 37 77 / culture@ville-chilly-mazarin.fr

Ouvert à tous • GRATUIT

LE CONCEPT

Le Cinéma François Truffaut accueille le réalisateur de films Atisso Medessou et son projet Hall Sweet Hall porteur de liens et d’ouverture vers les autres, à travers la création cinématographique.

Les locataires de la Résidence Saint-Eloi sont au cœur de ce dispositif, habitants d’un quartier régulièrement pointé du doigt pour la dégradation de son environnement.

Le concept est de faire de la ville de Chilly-Mazarin un studio de cinéma à ciel ouvert.

Filmer des personnages de fiction avec la force du documentaire. Être dans une réelle perspective artistique en privilégiant avant tout une démarche créative entre les habitants de la ville de Chilly-Mazarin et l’équipe « Immobilière 3F ».

 

LA RÉALISATION

Ainsi, des ateliers sont proposés à des groupes d’habitants volontaires. Ils écrivent ensemble des histoires à partir de moments vécus ou de faits divers inventés.

Le projet va au-delà de la représentation stéréotypée du quotidien d’un quartier, pour définir une notion du vivre ensemble sur un espace trop souvent malmené. Il tend également à mettre à jour des points de vues, des sensibilités différentes et opposées, à s’interroger sur des problématiques liées à l’habitat et au cadre de vie, pour donner à voir une vision commune malgré une insatisfaction partagée…

Le cinéma est un art collectif, il faut être plusieurs pour filmer : les participants au projet sont amenés à devenir comédien.nes, assistant.e.s ou technicien.nes lors des tournages.

Hall Sweet Hall est aussi une autre manière de donner à voir des films. Les participants sont amenés à découvrir des œuvres cinématographiques, afin de leur constituer, grâce à un travail pédagogique d’accompagnement par le cinéma, les bases communes d’une culture cinématographique leur permettant de nourrir leurs créations. Le cinéma François Truffaut se fait alors le lieu privilégié de cet apprentissage cinéphilique.

 

LA RÉSTITUTION

Hall Sweet Hall est aussi un projet transmédia. Les réalisations se déclineront sur différents supports, pour différents publics, avec différentes intentions : grand écran de cinéma, petites fenêtes des réseaux sociaux…

À terme, ces œuvres cinématographiques réalisées collectivement feront l’objet de projections exceptionnelles au cinéma François Truffaut, permettant aussi de s’inscrire dans une programmation plus globale.